July 12, 2011

Le racisme du rabbin Lior n’est pas de sa faute

Le rabbin Dov Lior n’a pas inventé la roue, il a simplement exhibé en public le linge sale du monothéisme.

Salman Masalha

Le racisme du rabbin Lior
n’est pas de sa faute


Tout d’abord, laissez moi dire ce qui suit: en tant que descendant d’un des enfants de Noé qui a enfreint tous les types d’interdits, je suis condamné à toutes sortes de morts étranges. Le choix offert aux personnes de mon acabit est une des trois variantes suivantes : la mort par l’épée, la mort par lapidation ou la mort par strangulation. Dans sa « Loi des Rois », Moïse Maïmonide (le Rambam) précise que pour avoir enfreint les lois noahides, je suis condamné à la mort par l’épée, sauf si j’ai des relations sexuelles avec une domestique juive qui est fiancée dans l’attente du mariage, auquel cas je devrais être exécuté par lapidation ; si par contre elle est déjà mariée, je dois alors être tué par strangulation.

Je traite de ce sujet à la lumière de la tempête consécutive à la détention pour interrogatoire par la police du rabbin récalcitrant Dov Lior, qui n’avait pas accepté de se présenter spontanément aux autorités malgré les supplications de l’institution judiciaire.

Je ne comprends pas le pourquoi de tout ce raffut. Aucun des propos racistes attribués à un rabbin ou à un autre, ou à un cheikh musulman ou à un autre, n’est une nouveauté. Quiconque s’intéresse aux lois des religions monothéistes peut facilement identifier l’origine du problème. Les monothéistes n’aiment pas seulement entrer dans les chambres à coucher des autres ; ils ne font pas que s’immiscer dans les tripes des autres dans une quête sans fin de quelque chose qui y serait entré sans autorisation ; ils ne font pas que mettre des voiles, des burkas ou des foulards sur leurs femmes pieuses, qui prient pour les enfants – les monothéistes de toutes les religions et sectes adorent verser le snag, beaucoup de sang. Il faut le dire. La vérité nue doit être dite.

Il y a quelques âmes bien intentionnées, si ce n’st très naïves, qui sont promptes à citer des versets comme « Aime ton prochain comme toi-même. » Elles tentent d’enrober la pilule amère en présentant quelque aspect positif de la religion. Mais elles oublient que « ton prochain » réfère seulement à un autre Juif. Le verset (Lévitique 19 :18) ordonne : « Tu ne devras pas exercer vengeance, ni tenir rancune envers les enfants de ton peuple, mais tu devra aimer ton prochain comme toi-même. » dans son explication de ce verset, Rambam précise qu’il s’applique à tous les membres de la Maison d’Israël qui suivent la Torah et ses commandements, et que c’est une mitzvah de haïr quiconque n’accepte pas la Torah.

Sans parler de « haviv adam shenyra b’tzealem » «(« Bien-Aimé est l’homme créé à l’image » [de Dieu]) qui est constamment cité comme preuve de l’humanité ou d’une forme d’humanisme en général et dans le judaîsme en particulier. Ici aussi, la référence concerne seulement les Juifs. Selon les sages, seuls Israël, les Juifs, sont appelés « adam » « et non les nations du monde. » Le rabbin Avraham Yizhak Hacohen Kook (« Haro’eh) ; apportant une explication convaincante à ses ouailles : « la différence entre l’âme israélienne [israélite ?], son indépendance , ses aspirations fondamentales, ses caractéristiques et ses disposition, et l’âme de toutes les autres nations, est plus grande et plus profonde que la différence entre l’âme d’un être humain et celle d’une bête. » Que pourrait-on ajouter à des sentiments aussi chaleureux ?

Tous les plus grands spécialistes de la halacha (loi juive) suivent cette conception. Par souci d’exemple, voici l’explication donnée par le rabbin Judah Loew ben Bezalel (le Maharal) : « La perfection de la création, en ce qu’elle a trait à l’humain en particulier, s’applique à Israël et pas aux nations. » Il ajoutait que l’écart entre Israël et les autres nations est comparable à celui entre l’être humain et les animaux dépourvus de parole.

Si tel est le cas, alors pourquoi tant de politiciens et de défenseurs autoproclamés du droit cherchent-ils les bonnes grâces du respecté rabbin du mouvement nationaliste religieux ? Le rabbin « éclairé » n’a pas inventé la roue, après tout. Il a simplement étendu en public le linge sale monothéiste. Les politiciens populistes ont étalé leurs vêtements crasseux dans leurs apparitions médiatiques à chaque fois que l’occasion s’en présentait, et à leurs yeux, le rabbin est coupable de calomnie [envers la religion juive].

Il faut le dire, clairement et sans équivoque: la souillure morale réside dans les enseignements obscurantistes du monothéisme. Tant que tout un chacun, sous prétexte de culture, ne le reconnaîtra pas, dans cette région et à travers le monde, il n’y aura pas de lumière au bout du tunnel.
*
Haaretz, 4 juillet 2011
traduit de l’anglais par Djazaïri
***
For English, press here
For Hebrew, press here
_______________

Share:


Facebook comments:
  • Italian

    Quale luce in fondo al tunnel



    Tranquilli. Ciò che è accaduto in Tunisia non è destinato a ripetersi tanto presto in altri stati arabi. Il rovesciamento di un dittatore ad opera di una rivolta popolare porta effettivamente una ventata di aria fresca, e forse persino un raggio di speranza a tanti, in questa parte del mondo.



  • Malay

    Isyarat Selamat

    Sekian lama Amir tidak pernah ketawa sekeras itu, dan sudah tentulah selama ini dia tidak pernah tertawa sebegitu pada ketika mendengar satu pengumuman dari Komander Dalam Negeri.


  • another title

  • French

    L’honneur sacré des Arabes

    Ce n’est pas tous les jours que les femmes arabes gagnent du renfort venant de tout le spectre de la politique arabe en Israël. L’encre sur les affiches réalisées dans le cortège était à peine sèche, lorsque les rapports publient qu’une autre femme a été tuée.


  • Spanish

    Una lógica sólo para judíos

    El Profesor Shlomo Avineri hace preguntas difíciles, desea discutirlas y agrega: “Cualquiera que apoya como yo una solución de dos Estados para dos pueblos y desea ver a los ciudadanos árabes de Israel ganando plenos derechos igualitarios puede, e incluso debe formularlas”


  • German

    Wie geht es weiter?

    Es mag schwierig erscheinen, nach dem Gaza-Krieg über Frieden zu sprechen. Aber es ist Zeit, sich mit den wesentlichen Streitpunkten auseinanderzusetzen, die eine Verständigung zwischen Palästinensern und Israelis verhindern. Israelis müssen zuerst an Israelis denken, nicht an Juden.


  • الحلم

    حلمتُ:
    أنّي في سجن جدران بيضاء
    حيث لا يعرفني أحدٌ، وأصواتٌ
    تختفي في الرّدهات، وأضواء تستنشقُ
    جمجمتي اللّاهثة.
    ...
    تتمة الكلام


Press photo to Email

Classic

***
Jazz




LANGUAGES

 
  • another title

TOPICS

Armenian (1) Czech (1) Dutch (1) French (13) German (7) Greek (2) Gujarati (1) Hindi (1) Indonesian (1) Italian (6) Malay (1) Polish (1) Portugese (1) Russian (2) Slovenian (1) Spanish (7) Turkish (1) yiddish (1)